Phénix 1776, association loi 1901, est une association, sans but lucratif, qui a pour objet le développement et la promotion d’activités culturelles et sociales, aussi bien en France qu’en Afrique. Elle a vocation à être un « pont » entre la France et l’Afrique.

 

N° SIRET : 811 051 697 /N° SIREN : 81105169700019

l'association Phénix 1776

Les organisatrices

Originaire du Cameroun, Osvalde Lewat est photographe et réalisatrice. Elle a commencé à partager son univers visuel à travers des films documentaires. Auteure plusieurs fois primée d’œuvres qui traitent de sujets sociaux et politiques, elle se consacre depuis quelques années à la photographie et poursuit, à travers des séries d’images éclectiques, une réflexion sur l’altérité et le regard. 

 

Osvalde Lewat est diplômée de Sciences-Po Paris et a suivi des stages de formation à l’image à la Femis à Paris et à Institut National de l’Image et du Son (INIS) de Montréal.

 

Ses photos ont été exposées en Afrique, en Europe et en Amérique.  

 

Ses films, diffusés par plus de soixante-dix chaînes de télévision dans le monde, ont voyagé sur les cinq continents et ont reçu plusieurs prix internationaux dont le Tanit d'or à Carthage, l'étalon de Bronze au Fespaco et le Peabody award aux US.  

 

Elle a donné des cours de formation à l’écriture documentaire en Afrique et en Europe et des masters class dans des universités américaines. 

 

En marge de son activité artistique, Osvalde Lewat, qui a vécu dans différents pays dans le monde (France, Canada, Comores, Congo-Kinshasa…), est engagée dans plusieurs projets associatifs à caractère socio-culturels entre la France et l’Afrique. 

 

Elle a été l’une des premières réalisatrices à filmer le Dr Mukwege, prix Nobel de la paix 2018, et à s’impliquer avec un groupe de personnalités internationales dans l’aide apportées aux femmes violées de l’Est de la République Démocratique du Congo et soignées par le docteur à l’hôpital de Panzi. 

photo osvalde  .jpg

Osvalde Lewat

PHOTO-Veronique.jpg

Véronique Cazeneuve

Diplômée d'une maîtrise de littérature comparée (Université Paris - Sorbonne), Véronique Cazeneuve a œuvré durant trente ans dans le champ de l'éducation et de la culture dans un cadre tant professionnel que bénévole. 

 

Elle a notamment créé et dirigé pendant dix ans les éditions jeunesse A dos d'âne où elle a publié plusieurs livres sur l’Afrique : Léopold Sédar Senghor, le poète des paroles qui durent ; Léon-Gontran Damas, le poète jazzy ; Aimé Césaire, un volcan nommé poésie ; Wangari Maathai, celle qui guérit la Terre ; Miriam Makeba, une voix pour la liberté ; Graça Machel, championne des enfants ; Nelson Mandela, libre corps et âme ; Afrique, notre mère magnifique ; Madagascar, une île à part ; Les droits de l’enfant, 4 histoires contre l’exclusion ; La moitié de l’humanité, 4 histoires des droits des femmes d’aujourd’hui.  

 

Elle a présenté plusieurs de ces titres à des lycéens et au grand public en Europe, ainsi qu’au Sénégal et en République Démocratique du Congo.

 

Afin de poursuivre cet engagement auprès de la jeunesse africaine, elle se consacre désormais bénévolement à des projets solidaires en coordination avec des auteurs et artistes du continent.